Il fut un temps où envisager de construire tout un édifice ou un bâtiment en bois aurait rendu sceptique plus d’un. Ces dernières années, cette conception a beaucoup évolué et, qu’il s’agisse de l’ossature ou du revêtement extérieur du bâtiment, le bois est désormais pris en compte, et son potentiel mis en valeur à bien d’égards. Découvrons ensemble l’essentiel à retenir sur la construction en bois.

La construction bois : des chiffres surprenants

Une construction bois est un édifice dont la structure est faite en bois. Cette structure est composée d’une trame de lisses horizontales et de montants verticaux, entre lesquels s’insère une isolation thermique et acoustique, le tout fixé sur une dalle en béton. Ce type de construction connait une expansion fulgurante. En effet, une étude a montré qu’en France, il y a 1 981 entreprises sur le marché de la construction bois. Et celles-ci ont réalisé un chiffre d’affaires total de 3,6 milliards d’euros HT en moins d’un an, soit 3 % du chiffre d’affaires national Bâtiment. À titre illustratif, voici l’une des entreprises les plus imposantes du secteur en France sur https://www.sybois.com.

Quels sont les différents systèmes de construction bois ?

Qu’il s’agisse de bâtiments neufs ou en réhabilitation, la construction bois regroupe principalement cinq (5) solutions constructives qui utilisent le bois comme matériau de structure :

  • le colombage traditionnel : il s’agit d’une technique qui consiste à assembler des poutres verticales, horizontales et diagonales avec un système d’assemblage traditionnel de tenons et mortaises, puis de remplir la structure avec divers matériaux afin de fermer les murs ;
  • l’ossature bois : système constructif le plus utilisé en France (84 % du marché), il consiste à réaliser la structure d’un cadre et de montants en bois avec un isolant logé à l’intérieur ;
  • les bois massifs empilés : souvent réservés aux chalets de montagne, ce sont principalement des rondins ou des madriers de bois massifs empilés, puis entaillés et assemblés à leurs extrémités ;
  • avec les poteaux poutres, la structure du bâtiment est composée de poteaux bois de sections importantes et distancés de 2 à 5 mètres ;
  • grâce au bois lamellé croisé, on peut construire des édifices allant jusqu’à 7 étages. Ce sont des panneaux multicouches qui offrent une rigidité et stabilité supérieures aux structures.

Avantages de la construction bois

Si la compétitivité économique du bois fait encore débat, plusieurs facteurs pèsent en sa faveur.

Une construction écologique

Les bâtiments sont responsables de 39 % des émissions de gaz à effets de serre dans le monde, ce qui inclue 28 % pour l’exploitation et 11 % pour la seule construction. Toutefois, selon le bilan de l’émergence des gratte-ciels en bois, « le bois accumule le dioxyde de carbone au lieu d’en rejeter. 1 mètre cube est en mesure de stocker ainsi une tonne de CO2. Après évaluation sur tout le cycle de vie d’une construction, de la matière première au démantèlement, il est constaté qu’un bâtiment en bois employait 88 % de CO2 de moins que le même construit en béton. » 

Une isolation de qualité supérieure

Le bois est au moins 10 fois plus isolant que le béton et ne provoque aucune condensation. Construire son bâtiment en bois permet d’améliorer de façon significative la performance thermique de la construction et de réduire ainsi les consommations de chauffage. Aussi, la plupart de ces constructions bois intègrent des ouvertures en aluminium (fenêtres, portes-fenêtres alu et multi-matériaux) comme on peut en retrouver sur https://groupe-millet.com/fenetre/mixte/fenetre-alu-alu-m3d.

Une légère, résistante et modulable construction

Le bois dispose d’une légèreté, d’une résistance et d’une souplesse déconcertante. En effet, le bois est jusqu’à 7 fois plus léger que le béton. Cependant, il ne faudrait pas assimiler légèreté et fragilité, le bois est en effet très résistant également.

Une construction rapide

Pour construire un bâtiment en bois, les fondations n’ont pas besoin d’être aussi profondes qu’un édifice en béton et l’assemblage des matériaux est assez simple et rapide. Des panneaux d’ossature entièrement équipés peuvent d’ailleurs être directement livrés, ce qui accélère grandement la construction.

Une construction plus sûre en cas d’incendie

Malgré qu’il soit un combustible, le bois dispose paradoxalement d’une grande résistance au feu. Ce qui est d’autant plus surprenant, c’est que selon certaines études approfondies, sa conductivité thermique soit 10 fois inférieure au béton. En cas d’incendie, le bois conserve plus longtemps que les autres matériaux ses capacités mécaniques et de portance. On déplorera donc moins de risques d’écroulement (facteur d’inquiétude lors d’incendie) en faisant usage du bois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here