À l’heure de l’urgence climatique, la recherche de solutions immédiates et d’avenir prend tout son sens. Récemment, le président français a d’ailleurs annoncé un plan de production d’un million de pompes à chaleur pour remplacer les chaudières gaz ou fioul. Dans cette lancée, diverses aides financières viennent en soutien à cette initiative économique et écologique qu’il convient de connaitre.

Sommaire

Une TVA réduite à 5,5 %

Habituellement fixé à 20 %, le taux de TVA connait désormais une baisse considérable pour passer à 5,5 % avec les travaux de rénovation énergétique. La réduction est automatiquement appliquée par l’installateur Climax ou tout autre professionnel, et vous n’aurez plus qu’à vérifier le taux affiché sur le devis délivré.

Ma Prime Rénov’ 

Dans l’optique de motiver les ménages français à rénover leur habitation et réaliser des économies d’énergie, le gouvernement français a augmenté le budget Ma Prime Renov’ l’année dernière. En 2024, une allocation de 1,6 milliard d’euros supplémentaires est prévue. Contrairement aux années antérieures, la pompe à chaleur air-air sera d’ailleurs éligible aux aides en 2024.

Cette subvention à la rénovation énergétique est estimée en fonction du gain énergétique réalisé avec les travaux de rénovation et des revenus des ménages. Le type de pompe à chaleur est aussi pris en compte.

Pour ce qui est des montants accordés, les ménages situés dans le barème « bleu » peuvent prétendre à une aide allant jusqu’à 4 000 € alors que ceux du barème « jaune » auront droit à une somme pouvant atteindre 3000 €. Une subvention de 2000 € est prévue pour la catégorie « violet », mais les barèmes « rose » ne bénéficieront malheureusement pas de l’aide Ma Prime Rénov’.

L’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Grâce à l’éco PTZ, les ménages ayant un reste à charge conséquent suite aux travaux pourront emprunter un montant maximal de 50 000 € à zéro taux d’intérêt pour la réalisation des travaux de rénovation énergétique.

Par ailleurs, la loi de finances pour 2024 a aussi pris différentes dispositions :

  • la hausse des plafonds d’aide ;
  • la possibilité d’association de cet éco-prêt en copropriété avec Ma Prime Rénov’ Copropriétés ;
  • l’augmentation de la durée de remboursement maximale.

Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE)

Communément appelés « prime énergie », les CEE sont accordés par les fournisseurs d’énergie aux investisseurs en matière d’installation de pompe à chaleur, quel que soit le niveau de revenu.

Cette aide financière se décline sous deux versions : la « prime CEE pompe à chaleur » et la « prime coup de pouce chauffage ». La première est accordée en fonction de votre gain énergétique tandis que la deuxième récompense la substitution d’un dispositif plus économique à votre ancienne chaudière.

Le montant de la prime CEE pompe à chaleur est de 245,67 € à 444, 03 € selon votre zone climatique (H1, H2, H3) et les économies d’énergies accumulées durant les travaux. La prime coup de pouce chauffage, quant à elle, peut atteindre 4 364 € pour les ménages modestes et 2 127 € pour les autres catégories. À noter que ces subventions peuvent être cumulées avec Ma Prime Rénov’.

Les aides locales proposées

Certains départements et certaines zones offrent également des aides pour l’achat d’une pompe à chaleur. Avec des communes, vous pouvez par exemple bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pour les travaux de rénovation énergétique. La mairie est la meilleure adresse pour mieux vous renseigner et profitez au mieux de ces accompagnements.